Que savez-vous sur « que » ? Ce petit mot très utile peut être une conjonction, un adverbe ou un pronom. Lisez plutôt ce qui suit pour en savoir plus !

 

tout savoir sur que

La conjonction « que »

  • Que peut être une conjonction, employée seule ou avec d’autres mots.
    Exemples : avant que, après que, autant que, moins que, plus que, afin que, etc.
  • On emploie parfois que pour éviter de répéter une autre conjonction.
    Exemple : Si j’ai encore un peu de temps et que je suis en forme, j’irai faire une promenade avant d’aller me coucher.
  • Lorsqu’il est utilisé en début de phrase, que doit être suivi du subjonctif.
    Exemples : Que tu le veuilles ou non, c’est toujours lui qui aura le dernier mot. Qu’il neige ou qu’il vente, elle sort tous les matins pour courir.

 

L’adverbe « que »

  • L’adverbe que peut être utilisé dans le sens de « comme » ou « combien » dans des phrases exclamatives.
    Exemples : Que c’est grand ! Que c’est haut !
  • L’adverbe que peut être utilisé dans le sens de « pourquoi » dans certaines phrases interrogatives (langage soutenu).
    Exemples : Que ne nous a-t-il rien dit de tout cela ?

 

Le pronom relatif « que »

  • Le pronom relatif que est généralement complément d’objet direct, ou attribut. Il faut alors accorder le participe passé. (Vous pouvez lire ici notre article sur les compléments d’objet.)
    Exemples : La personne que j’ai accompagnée aux urgences m’a contacté pour me remercier. L’enfant qu’elle est restée a apprécié cette sortie à la foire.
  • Quand le pronom relatif que est complément de mesure*, il ne faut pas faire l’accord.
    Exemple : Les cent euros que ce repas m’a coûté me paraissent excessifs.

*Un complément de mesure permet de répondre à la question « combien ? », il est accompagné d’un verbe intransitif (sans complément d’objet), sans préposition, et le participe passé reste invariable.
Exemples : les deux heures que le film a duré, les cent vingt kilos qu’il a pesé autrefois, les deux euros que le livre a coûté

 

Le pronom interrogatif « que »

  • Que peut être un pronom interrogatif.
    Exemples : Que veux-tu lire maintenant que tu as fini ce livre ? Que lui as-tu répondu ?
  • Qu’est-ce que est soit attribut, soit complément d’objet.
    Exemples : Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que tu lui as répondu ?
  • Qu’est-ce qui est sujet.
    Exemples : Qu’est-ce qui est arrivé ici ?
  • Attention : Dans une interrogation indirecte, qu’est-ce que devient ce que, et qu’est-ce qui devient ce qui.
    Exemples : Qu’est-ce que tu as ? Il te demande ce que tu as. Qu’est-ce qui est arrivé hier ? Je me demande ce qui est arrivé hier.

 

A noter

  • Que devient qu’ devant une voyelle ou un h muet, sauf si le mot qui suit est une sorte de citation.
    Exemples : J’aimerais qu’il comprenne mon point de vue. Je pense que « abréviation » est un mot trop long et qu’il devrait avoir… une abréviation.

 

Je vous remercie d’avoir lu cet article ! Avant de partir, vous êtes libre de le partager autour de vous ou d’en découvrir d’autres grâce aux suggestions ci-dessous.

Vous pouvez également aller plus loin en découvrant notre collection de recueils et de cahiers de grammaire disponibles sur Amazon. A très bientôt !

 

Enregistrer

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org // Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Désolé, les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.