Il est grand temps de nous attaquer à un « gros morceau », réputé très complexe, que nous allons essayer de simplifier au maximum : l’accord du participe passé. Il existe plusieurs cas bien distincts que nous allons passer en revue. Mais avant toute chose, si vous ne vous sentez pas très à l’aise avec les termes « complément d’objet direct » et « complément d’objet indirect », vous pouvez vous rendre en fin d’article pour lire un bref rappel à ce sujet.

065 Accord du participe passe

 

Participe passé employé comme adjectif :

Lorsque le participe passé est utilisé comme adjectif, il s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.
Exemples : Des enfants reposés (masculin pluriel) risquent moins de faire des caprices.
La jeune femme énervée (féminin singulier) ne prit pas le temps de réfléchir avant de prendre sa décision.

 

Participe passé employé avec l’auxiliaire être :

Il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.

Exemples : Ils sont venus avec nous au cinéma. (masculin pluriel)
Elles sont arrivées en avance. (féminin pluriel)

 

Participe passé employé avec l’auxiliaire avoir :

Les choses se corsent légèrement, car il faut faire la distinction entre trois cas.

– Il n’y a pas de COD

Lorsqu’il n’y a pas de complément d’objet direct, le participe passé reste invariable.
Exemple : Elles (féminin pluriel) avaient décidé (invariable) de dire la vérité à leurs amis.

– Le COD se trouve après le verbe

Lorsque le complément d’objet direct se trouve après le verbe, le participe passé reste également invariable.
Exemples : Ils (masculin pluriel) ont emporté (invariable) toutes leurs affaires (COD).
Elle (féminin singulier) a pris (invariable) la bonne décision (COD).

Le COD se trouve avant le verbe

Dans ce cas, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD.
Exemples : Les affiches que (COD féminin pluriel) nous avons collées (participe passé au féminin pluriel) en ville ont eu un grand impact sur la fréquentation de notre exposition.
Les accords que (COD masculin pluriel) le guitariste a joués (participe passé au masculin pluriel) ce soir sont très techniques.

 

Le participe passé des verbes pronominaux :

Il existe à nouveau plusieurs cas qu’il faut bien distinguer.

– Le pronom est le COD du verbe

Lorsque le pronom (me, te, se, nous, vous, se) est le complément d’objet direct du verbe pronominal, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Exemples : Elles (féminin pluriel) se sont rencontrées (féminin pluriel) pour la première fois quand elles avaient 4 ans. (Qui a rencontré qui ? Elles)
Les billets de concert (masculin pluriel) se sont vendus (masculin pluriel) en quelques minutes à peine. (Qu‘est-ce qui s’est vendu ? Les billets de concert)

– Le pronom est le COI du verbe

Lorsque le pronom est le complément d’objet indirect du verbe, le participe passé ne s’accorde pas.
Exemples : Elles se (COI) sont promis (invariable) de ne plus jamais se disputer. (A qui ont-elle promis quelque chose ? A elles-mêmes)
Ils se (COI) sont acheté (invariable) de nouveaux livres. (A qui ont-ils acheté des livres ? A eux-mêmes)

– Note : Si le COD est placé avant le verbe

Le participe passé s’accorde avec le COD si ce dernier est placé avant le verbe.
Exemple : Tu ne sauras jamais les choses terribles (féminin pluriel) que (COD féminin pluriel) je me suis imaginées (féminin pluriel) pendant ton absence.

 

Toutes ces règles ont l’air difficiles à retenir, mais pour résumer je dirais que le participe passé s’accorde toujours en genre et en nombre, sauf dans les trois cas suivants :

– lorsqu’il est employé sans COD et avec l’auxiliaire avoir
– lorsqu’il est employé avec l’auxiliaire avoir et que le COD est placé après le verbe
– dans le cas d’un verbe pronominal, lorsque le pronom est COI et qu’il n’y a aucun COD avant le verbe.

C’est déjà un peu plus simple à retenir, non ?

Avant de partir, voici un petit rappel sur les COD et les COI, parce que je peux imaginer sans peine que certains d’entre vous ne se souviennent plus de ce qu’ils sont ou de la façon de les distinguer.

 

Petit rappel : Le complément d’objet direct (COD) ou indirect (COI) :

– Le complément d’objet direct est un mot (ou groupe de mots) qui ajoute du sens au verbe directement, sans utiliser de préposition. Il répond aux questions : qui ? quoi ?
Exemple : J’aime mes parents (COD).
J’aime qui ? Mes parents.

– Le complément d’objet indirect complète lui aussi le sens du verbe mais il se joint à ce dernier par l’intermédiaire d’une préposition. Il répond selon le sens du verbe aux questions : à qui ? à quoi ? de qui ? de quoi ? pour qui ? pour quoi ?, etc.
Exemple : Je téléphone à mon frère (COI).
Je téléphone à qui ? A mon frère.

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, n’hésitez pas à partager cet article largement sur les réseaux sociaux car je suis persuadée qu’il sera utile à bon nombre de personnes ! A très bientôt.

Enregistrer

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org // Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.
2 Commentaires:

Désolé, les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.