012 Critique Voleuse de Livres

– Titre : La Voleuse de Livres

– Nom de l’auteur: Markus Zusak

– Nombre de pages: 632 (Pocket)

– Titre original et langue d’origine: The Book Thief, paru en anglais (Australie)

– Courte présentation de l’auteur: Markus Zusak est né à Sydney en 1975 d’un père autrichien et d’une mère allemande. Il écrit depuis son plus jeune âge et a obtenu de nombreux prix.

– De quoi parle ce livre? 1939, dans une petite ville près de Munich en Allemagne, tout près du camp de Dachau. La jeune Liesel Meminger connaît en quelques heures la souffrance d’assister impuissante à la mort de son petit frère, et l’abandon désespéré de sa mère qui la confie à une famille d’accueil pour lui assurer un toit et de la nourriture. Elle devra se faire à sa nouvelle vie, à ses nouveaux « parents », et à toutes ces questions, sur le monde changeant et violent qui l’entoure, auxquelles elle voudra peu à peu trouver des réponses. L’histoire est racontée par une narratrice très originale puisque c’est la Mort elle-même qui nous parle de cette petite fille, de ses amis, de sa vie quotidienne et des circonstances qui l’amèneront à voler des livres..

– Ce que j’en ai pensé: Le livre est poétique et profond, et a la particularité de montrer une face de la seconde guerre mondiale dont on ne parle que rarement : la souffrance du peuple allemand sous le régime nazi. L’histoire de Liesel est très touchante et à mon avis le coup de génie de l’auteur a été de faire raconter l’histoire par la Mort. Elle est cynique et réaliste, et on découvre qu’elle fait son « travail » à contrecœur, ébahie par toute la violence dont les humains sont capables les uns envers aux autres. Un vrai coup de cœur que j’ai lu en quelques jours à peine.

– Il vous conviendra si… vous aimez être ému et emporté par le flot d’une histoire. Il vous faudra aussi aimer les pavés, mais franchement il n’y a aucune longueur superflue dans ce roman qui se lit très vite.

– Évitez de le lire si… vous n’aimez pas les histoires qui donnent la part belle aux relations humaines et aux émotions, tout simplement. Les évènements sont assez durs aussi par moments, alors évitez ce roman si vous êtes de nature trop sensible.

– Courte anecdote sur le livre: Suite à la lecture de ce roman, vous saurez dire quelques insultes en allemand. Si, si !

– Et le film? Un très bon film avec des acteurs convaincants (même si je les imaginais différemment après avoir lu le livre). Je crois que j’aurais préféré voir le film avant de lire le livre pour préserver la surprise…

– Pourquoi avoir choisi ce livre? Je suis tombée sur de très bonnes critiques du livre, je ne sais plus exactement dans quelles circonstances mais probablement lorsque le film est sorti début 2014.

– Sur mon étagère… Prochaines lectures probables (dans le désordre): L’Incolore Tsukuru Tazaki et ses Années de Pèlerinage (Haruki Murakami), Karoo (Steve Tesich), Expiation (Ian McEwan), Ecriture: Mémoires d’un Métier (Stephen King).

– lien Amazon: La voleuse de livres

 

Joyeuses Fêtes à tous !

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org //
Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Laisser un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *