Cet article va passer en revue les quelques règles qui vous permettront de bien réaliser l’une des actions fondamentales de la grammaire, l’accord du verbe avec son sujet.

 

 

110-bien-accorder-le-verbe

 

  • En règle générale, le verbe s’accorde en personne (1ère, 2e ou 3e personne) et en nombre (singulier ou pluriel) avec son sujet.
    Exemples : J’apprends, tu apprends, il/elle/on apprend, nous apprenons, vous apprenez, ils/elles apprennent
    Pour identifier le sujet, on peut se poser les questions « qu’est-ce qui ? » ou « qui est-ce qui ? ». Il peut se trouver juste avant le verbe, mais aussi après le verbe ou très loin du verbe.
    Exemples : Marie viendra nous voir demain. C’est demain que viendra Marie. Marie, qui avait téléphoné pour prévenir de sa visite le mois dernier avant de finalement devoir annuler, viendra demain.

 

  • Lorsque le verbe est conjugué à un temps composé (passé composé, plus-que-parfait, etc.), c’est l’auxiliaire (être ou avoir) qui s’accorde avec le sujet. Le participe passé s’accorde quant à lui en obéissant à certaines règles que vous pouvez relire ici.
    Exemples : Je suis allé, tu étais venu, nous aurions aimé

 

  • CAS PARTICULIERS :
    – Dans les tournures impersonnelles, le sujet est toujours le pronom « il » (troisième personne du singulier).
    Exemples : Il se passe des choses étranges. Il pleut à grosses gouttes.
    – Lorsque le verbe a plusieurs sujets au singulier (qui représentent des choses ou des personnes différentes), il se met au pluriel.
    Exemple : Mon frère, ma mère et mon père viendront pour les fêtes de fin d’année.
    – Lorsque le sujet est qui (pronom relatif), le verbe s’accorde avec l’antécédent.
    Exemple : Ce sont eux qui viendront vous aider.
    – Lorsqu’un des sujets est un pronom personnel, le verbe s’accorde aux première, deuxième ou troisième personnes du pluriel si on peut remplacer les sujets respectivement par nous, vous ou ils/elles/eux.
    Exemples : Mon frère et moi (= nous) irons au cinéma cet après-midi. Ta soeur et toi (= vous) avez déjà vu ce film. Mes amis et lui (= ils) nous rejoindront plus tard.
    – Si le groupe sujet comporte un nom collectif précédé de « un » ou « une » (foule, bande, groupe, troupe, nuée, etc.), le verbe peut s’accorder avec le collectif (au singulier) ou avec le complément (au pluriel).
    Exemples : Une foule de spectateurs a assisté au spectacle. Une foule de spectateurs ont assisté au spectacle.
    – Si le groupe sujet comporte un quantitatif (beaucoup de, peu de, la plupart de, bon nombre de, la moitié de, etc.), le verbe s’accorde avec le complément.
    Exemples : Beaucoup d’enfants sont venus. Peu de temps était nécessaire. Peu de gens se sont exprimés.
    – Si le groupe sujet comporte un numéral (autre que un ou zéro), le verbe est le plus souvent au pluriel, sauf si l’on veut mettre l’accent sur l’idée globale représentée par le groupe sujet.
    Exemples : Trois jours devraient suffire pour lire ce livre. Vingt kilomètres est beaucoup trop long, je ne peux pas courir une telle distance.

 

Merci d’avoir lu cet article dans son intégralité, et comme toujours, pensez à le partager pour qu’un maximum de personnes puisse(nt) en profiter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org //
Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Désolé, les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.