Lisez à voix haute : on a, on n’a pas. La liaison avec la voyelle a nous force dans le premier cas à prononcer le son -n à la fin du mot on, ce qui a pour résultat fâcheux qu’on a et on n’a se prononcent de la même manière. Nous allons vous aider dans cet article à savoir facilement quand placer n’ après on.

 

079 On a ou on n_a

 

 

  • Quand on est suivi par un mot qui commence par une voyelle, il faut prononcer le -n final afin de faire la liaison (exemples : on apprend, on invite, on oublie, etc.). Ces phrases sont des phrases affirmatives, qui ne demandent donc pas de signes de négation tels que ne… pas, ne… plus, et donc pas non plus de n’, qui est la forme élidée de ne dans les signes de négation que nous venons de citer.

 

  • On n’ est employé lorsqu’une phrase à la forme négative a un verbe qui commence par une voyelle. Ne devient donc n’, comme indiqué dans le paragraphe précédent.
    Exemples : On ne demande pas d’aide extérieure. On n’a pas demandé d’aide extérieure.

 

En bref, si la phrase est à la forme affirmative, on n’utilise pas le n’. Si la phrase est à la forme négative (vous trouverez donc des mots tels que pas, plus, guère, etc. après le verbe), il ne faut pas oublier n’ entre on et le verbe.

Si cet article vous a été utile, n’oubliez pas de le partager avec vos proches ! Vous pouvez également vous abonner à notre newsletter gratuite pour vous améliorer encore un peu plus tous les mois : cliquez ici !

A très bientôt.

 

 

 

 

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org // Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Désolé, les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.