Cet article vous aidera à bien utiliser les homophones faim, fin et feint.

 

  • La faim est l’ensemble des sensations physiques provoquées par le besoin de manger.
    Exemples : Je commence toujours à avoir faim environ une heure avant le repas de midi. La faim dans le monde est un problème majeur.

 

  • La fin désigne l’achèvement ou l’interruption de quelque chose, ou encore la phase finale de quelque chose. La fin peut aussi faire référence à un but, ou encore à la mort d’une personne.
    Exemples : Il est parti avant la fin du film. La fin de journée a été très agréable. Il est prêt à tout pour parvenir à ses fins. On dit que les animaux sentent lorsque leur fin est proche.

 

  • Fin est un adjectif qui est le contraire d’épais. Il peut aussi signifier délicat, raffiné, subtil, léger.
    Exemples : Ce crayon trace des traits fins. Il aime les vins fins. Ce magasin vend de la lingerie fine.

 

  • Feins et feint sont des formes conjuguées du verbe feindre (simuler un sentiment).
    Exemples : Je feins, tu feins, il / elle / on feint, feins !, vous avez feint (à ne pas comprendre avec « vous avez faim » !)

 

En résumé :

 

Comme toujours, je vous remercie d’avoir lu cet article ! N’oubliez pas de le partager en utilisant les boutons ci-dessous.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article
  •  
  • 92
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
    92
    Partages

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org //
Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Désolé, les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.