Bonjour, soyez les bienvenus ! Cet article est consacré aux homophones haine et aine.

Haine (nom féminin)

La haine est le sentiment contraire de l’amour, il pousse celui qui le ressent à souhaiter du mal à la personne qui est l’objet de cette hostilité. La haine peut aussi désigner un sentiment de dégoût et d’aversion envers une chose ou une personne.

Exemples : Après de longues années d’abus, elle ne ressentait pour ses parents qu’une haine puissante. Mon ancien patron avait toujours montré une haine démesurée – et presque comique – envers les ordinateurs.

Attention : Haine commence par un aspiré, on ne fera donc ni liaison (on ne dira pas les [z] haines) ni élision (on n’écrira pas l’haine mais la haine).

Aine (nom féminin)

L’aine est la partie du corps humain où la cuisse rejoint le tronc.


Exemples : Touché à l’aine, le footballeur se laissa tomber au sol. L’opération d’extraction du kyste vous laissera une cicatrice quasi invisible au niveau du pli de l’aine.

En résumé :

Haine ou aine - Homophones Gramemo

Je vous remercie d’avoir lu cet article ! Si vous l’avez trouvé intéressant, je vous invite à le partager autour de vous grâce aux boutons situés un peu plus bas. Merci par avance pour votre soutien !

Avant de partir, vous pouvez maintenant :

découvrir la collection de livres et cahiers Gramemo
regarder de courtes vidéos sur notre chaîne YouTube, ou encore
lire d’autres articles pour, petit à petit, mieux écrire en français.

Partager cet article
 4   
 
    
4
Partages

About the Author:

Christelle Molon, fondatrice de gramemo.org // Auteur de manuels de grammaire disponibles sur Amazon.

Leave a Comment!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.